14 juillet 1989 : Le défilé de "la Marseillaise"

Travailler avec un artiste, un créatif, de la stature de Jean-Paul GOUDE, aurait pu źtre un enfer…

Certes un bon stress nous a accompagné tout au long de nos relations, mais le résultat nous a valu ses compliments.
Sur l’ensemble du défilé, nous avons réalisé la partie soviétique .
Nous devions réaliser aussi bien des copies de drapeaux anciens (Drapeau Rouge et 1917), qu’ imaginer une création originale dans le mźme esprit (1789).
Diverses techniques ont été associées : l’assemblage traditionnel, la sérigraphie et, afin de donner un caractŹre plus authentique, la retouche manuelle.Les étoffes (satin) ont été d’abord fixées ą la colle de montage sur un support rigide, avant d’źtre sérigraphiées, puis les différents éléments ont été assemblés, enfin les avers ont été joints aux revers avec intercalage de la frange dorée.
Il a été ainsi fourni :

Cette collection a été réalisée en satin double face, avec sérigraphie, applications et retouches manuelles.

1917.jpg

Pavillon "1917"

Reproduction d'un drapeau de la révolution.
La phrase figurant sous le soleil est le fameux "Prolétaires de tous les pays, unissez-vous!"

Pavillon Rouge

Reproduction d'un drapeau de la révolution.
Seule la phrase a été retenue, les caractŹres ont été délibérément redessinés en typo, alors qu'ą l'origine les lettres étaient manuscrites.
Le choix d'une police étroite, sans empattement, a été recherché pour son aspect "officiel", "rigide".

rouge.jpg

marseil.jpg

Pavillon "1789"

Création composée ą partir de la mise en page du "Drapeau 1917" en associant les années des deux révolutions : franćaise et soviétique.

Le texte disposé en arc de cercle signifie "vive l'amitié et la paix entre les peuples".